Attendre le téléchargement des photos s.v.p. vous devriez en voir 70 (Novembre 2009 )

 

Un Noël sans retour !

Deux jours avant Noël, un soldat est sur le chemin du retour.
Arrivé à Sans Francisco, il téléphone à ses parents.

-"Papa, maman, me voici de retour.
Mais j'ai une faveur à vous demander.
Je ramène un ami avec moi et j'aimerais bien qu'il vive avec nous..."

- "Pas de problème fiston ! Nous avons hâte de faire sa connaissance!"


-"Mais je dois vous dire que c'est un blessé de guerre ;
il a marché sur une mine et a perdu un bras et une jambe.
Il est très désemparé et je voudrais qu'il vienne vivre avec moi."
 

-"C'est une bien triste histoire fiston, nous pourrons sans doute trouver un endroit où il pourra demeurer après les fêtes."


-"Non, maman, papa, je veux lui dire qu'il peut venir vivre avec nous ! Ce serait sans doute son plus beau cadeau de Noël."


-"Tu ne sais pas ce que tu demandes, fiston !
Une personne si handicapée physiquement va devenir un poids trop lourd pour nous. Nous avons nos propres vies à vivre et nous ne pouvons pas permettre que quelqu'un vienne tout perturber ! Je pense que tu devrais t'en venir à la maison et oublier cette personne. Il trouvera certainement un moyen de s'en tirer... "


Mais il n'a pu achever, son fils avait déjà raccroché.
Et les parents n'entendirent plus parler de lui...

Quelques jours plus tard, ils reçurent un appel de la police de
San Francisco. Leur fils était mort en tombant d'un édifice,
c'est du moins ce qu'on leur disait officiellement, car au fond,
la police croyait à un suicide.

Les parents prirent le premier vol pour San Francisco et se rendirent à la morgue pour identifier leur fils.


Oui... c'était bien leur fils !
Mais ils découvrirent en même temps, avec horreur, qu'il n'avait qu'un bras et une jambe.

Il nous arrive aussi d'agir comme ces parents ; nous avons de la facilité à aimer les gens qui sont beaux et agréables, mais
il nous est beaucoup plus difficile d'aimer ceux qui chambardent notre vie.

Trouvons la force d'accepter les gens tels qu'ils sont et d'être
plus compréhensifs avec ceux qui sont différents de nous.
Tous et chacun a droit à un moment de bonheur
en cette période de réjouissances.

Tout le monde a le droit de passer un...
JOYEUX NOËL !

 

Menu

 

Partager sur facebook