Bonjour, vidéo a partager c' est exceptionelle

" C'est merveilleux, la naissance d'un éléphanteau. "

Documentations très intéressantes sur les éléphants

  À remarquer comment la mère s'y prend quand elle réalise que son bébé ne
respire pas, elle le manipule avec rigueur mais délicatesse aussi pour
ne pas le blesser. Je trouve que c'est une chance de voir ce vidéo, c'est
mon avis, ça me montre comment la nature fait bien les choses.
Peut être un peu long à ouvrir mais vous ne serez pas déçu.

N' oubliez pas de lire la documentation c'est très intéressant.
 

   Lorsqu'elle sent qu'elle va bientôt mettre bas,
l' éléphante se lie étroitement d'amitié avec
une autre éléphante qui restera près d'elle pour
la protéger quand les contraction surviendront.
L'accouchement se fait à l'écart, sous la protection
des autres femelles qui évacuent le placenta et
chassent les prédateurs éventuels.

La naissance ne dure que quelques minutes pendant
lesquelles l' éléphant souffle puissamment .
L'autre éléphante reste derrière elle pour la protéger.
L' éléphanteau sort normalement tête et pattes avant
en premier et peut se dresser au bout de quelques
minutes sur ses pattes avec l'aide des deux éléphantes.
Les traces de la naissance de l' éléphant sont effacées
par la mère qui avale le placenta pour éviter d'attirer
les prédateurs.

L' éléphanteau est poilu à la naissance et pèse 100 kg
pour une taille d'environ 95 centimètre à la naissance.
Il tête avec sa bouche, sa trompe étant encore trop courte
pour lui être d'une quelconque utilité.

Au bout de deux jours, il peut suivre le troupeau, resté
pendant ce temps non loin de là, en tenant la queue de sa
mère pour être sur de ne pas se perdre. Son allaitement
durera 6 mois pendant lesquels il avalera 10 litres par
jour. Le lait d' éléphant est 100 fois supérieur en
protéine à celui des vaches ! Mais à partir du 4e mois,
6e pour les plus faibles, l' éléphant commence à se
servir de sa trompe. Le sevrage se fait petit à petit.

Les petits sont protégés dans la harde tant par l'amour
de leur mère que par tout le troupeau qui les prépare à
la lutte pour la survie. La mère veille le nourrisson,
le guide, le caresse, le soutient. Elle tolère bien
patiemment les jeux de son petit car il passe sa longue
et heureuse enfance à jouer, se baigner et à apprendre.
Le jeu tient une place essentielle dans le développement
des jeunes éléphants ; alors qu'ils commencent de
s'exercer à de simples activités ludiques, ils acquièrent
et affinent simultanément des capacités physiques essentielles
pour la survie et des aptitudes sociales nécessaires à la
vie en communauté.

La matriarche adapte le rythme de la marche du troupeau
de façon à ce que même les petits puissent suivre.

Le seul danger qui le guette est la mort de sa mère et
surtout la dispersion du troupeau.
L'éléphanteau est alors à la merci d'un grand prédateur,
ou bien meurt de soif et de faim.

Les éléphantes ont un instinct maternel particulièrement
développé. Si par accident ou maladie un éléphanteau
meurt, la mère restera auprès du petit pendant des jours,
avant de l'abandonner. Rien ne vaut un cœur de mère éléphant !


De la naissance à la mort et en toutes les circonstances,
l'éléphant est entouré de l'affection des siens.
Le sens de l'entraide qui anime un troupeau d' éléphants
permet à ses membres de traverser harmonieusement toutes
les étapes de la vie, l'enfance, la puberté, la jeunesse,
la maturité puis la vieillesse. La vie des éléphants est
fondée sur une grande solidarité.


Jusqu'à un an, un éléphanteau peut trouver un confortable
refuge sous le ventre de sa mère.

C'est de là aussi qu'il n'aura qu'à atteindre la mamelle,
entre les deux pattes avant, pour trouver immédiatement à se nourrir.


Lorsqu'ils deviennent grands, ces éléphanteaux femelles
partent à leur tour fonder une nouvelle harde.
Les petites hardes, au gré des saisons, et des disponibilités
alimentaires, peuvent se regrouper et former de grands troupeaux.
Ces rassemblements favorisent les échanges sociaux.
En général, les éléphants mâles vivent en petits groupes
autonomes de deux ou trois bêtes.
Ils ne s'approchent des femelles qu'au moment de la reproduction.
Parfois, de vieux mâles vivent en solitaires.

De la naissance à la mort et en toutes les circonstances,
l' éléphant est entouré de l'affection des siens.
Le sens de l'entraide qui anime un troupeau d'éléphants
permet à ses membres de traverser harmonieusement toutes
les étapes de la vie, l'enfance, la puberté, la jeunesse,
la maturité puis la vieillesse. La vie des éléphants est
fondée sur une grande solidarité.

L'accouplement qui n'est pas une opération des plus faciles,
ne dure que 10 à 15 secondes, mais il est renouvelé plusieurs fois.

        

 

 

 

 

Merci d'être là !