Vendredi le 08-04-2005

Du aux funérailles du pape : le prince Charles repousse son mariage de 24 heures


            Vingt-huit personnes assisteront samedi au mariage civil du
prince Charles et de Camilla Parker Bowles à la mairie de Windsor, et 800 à
la bénédiction et la réception qui suivront au château.

            - mariage civil:

            Les grands absents seront la reine Elizabeth II et son époux le
prince Philip.

            Seront présents, du côté de Charles : William, 22 ans, et Harry,
20 ans, les deux fils qu'il avait eus avec la princesse Diana. William sera
l'un des deux témoins, avec le fils de Camilla, Tom Parker Bowles, 30 ans.

            Egalement présents les deux frères de Charles, le prince Andrew
et le prince Edward, le premier accompagné des princesses Eugenie et
Beatrice, les deux filles qu'il a eues avec Sarah Ferguson, le deuxième avec
son épouse Sophie.

            La princesse Anne, sera également présente avec ses enfants,
Peter et Zara Phillips, et son deuxième mari Timothy Laurence.

            Du côté de Camilla, il y aura son père Bruce Shand, son fils Tom
et sa fiancée Sara Buys, ainsi que sa fille, Laura Parker Bowles, 26 ans, et
son compagnon, Harry Lopes. Mark Shand, le frère de Camilla, viendra
également.   - bénédiction nuptiale et réception, en présence de la reine et
du prince Philip:

            Parmi les 800 invités, le Premier ministre Tony Blair, les leaders des deux partis d'opposition Michael Howard et Charles Kennedy, et leurs épouses.

            Quatorze membres de familles royales étrangères seront également
là, dont le roi de Bahreïn Hamad ben Issa Al-Khalifa, le prince et la
princesse Constantin des Pays-Bas, l'ancien roi de Grèce Constantin et le
prince de Norvège Haakon Magnus.

            Quelques rares célébrités enfin, dont le chanteur Sting, le
réalisateur Kenneth Branagh, l'acteur Timothy West et l'écrivaine Jilly Cooper.

            Le reste est composé d'amis, de membres du personnel ou encore
de proches, telle Anna Valentine, chargée de la robe de la mariée.

Samedi 09 Avril 2005

 

Le prince Charles et Camilla Parker Bowles sont officiellement mariés après une cérémonie de 20 minutes à la mairie de Windsor. Ils se sont ensuite rendus au château de Windsor pour la bénédiction nuptiale et une réception prévue pour 800 invités.
Vingt-huit membres de leur famille étaient présents à la mairie, mais ni la reine Elizabeth, ni le prince Philip ne s'y étaient rendus. Le prince Williams, 22 ans, fils aîné de Charles, et Tom Parker Bowles, 30 ans, fils de Camilla, étaient les deux témoins de ce mariage civil.

Camilla, 57 ans, était vêtue d'une robe et manteau assortis couleur ivoire et d'un large chapeau de même couleur, oeuvre du chapelier anglais à la mode Philip Treacy. Le prince de Galles, 56 ans, portait lui une jaquette, tenue traditionnelle pour un mariage.

Par son mariage avec l'héritier de la couronne, Camilla, roturière de naissance, devient son altesse royale la duchesse de Cornouailles, et la deuxième femme la plus importante de la monarchie britannique derrière la reine Elizabeth II.

C'est la première fois qu'un héritier de la couronne britannique se marie comme tout un chacun à la mairie.

L'archevêque de Cantorbéry Rowan Williams doit célébrer cette cérémonie au château de Windsor, à l'ouest de Londres, après le mariage civil qui aura lieu à l'hôtel de ville -en l'absence de la reine Elizabeth II. Le palais de Buckingham a assuré que la décision de la reine ne marquait en rien une volonté de bouder le mariage, et était destinée à préserver une certaine discrétion autour de la cérémonie civile. Les observateurs et les tabloïds britanniques n'y croient guère

Le mariage entre Charles, 56 ans et son amour de toujours, Camilla, 57 ans, ne plaît pas à tous les sujets de sa majesté. Onze personnes ont ainsi présenté des objections officielles contre cette union, rejetées la semaine dernière par le bureau d'Etat civil de l'Angleterre et de l'Ecosse. Cette instance a estimé que Charles et Camilla devaient être traités comme n'importe quel autre couple britannique.

Les futurs époux sont tous deux divorcés. Alors que l'Eglise anglicane désapprouve les remariages de divorcés, certains traditionalistes se sont élevés contre le mariage princier.

En cas d'accession de son mari, aujourd'hui âgé de 56 ans, au trône de sa mère, Elizabeth II, Camilla, 57 ans, n'aura pas le titre de reine mais sera princesse consort,.

Marié à Lady Diana Spencer le 29 juillet 1981, à la cathédrale St Paul de Londres, lors du premier mariage royal de l'ère médiatique de masse, avec environ 750 millions de téléspectateurs, le prince Charles n'a en fait jamais interrompu sa relation avec Camilla, entamée en 1970 lors d'une rencontre de polo.

La réalité de la relation entre le prince Charles et Camilla Shand, devenue Camilla Parker Bowles après son mariage avec Andrew Parker Bowles, dont elle a divorcé en 1995, a éclaté au grand jour en 1992, avec ce que la presse britannique avait alors qualifié de "Camillagate". Dans une conversation téléphonique entre Charles et Camilla en décembre 1989, enregistrée à leur insu, le prince avouait pour la première fois l'étendue de son amitié avec sa maîtresse en lui affirmant: "je t'aime".

Si l'union entre Charles et Diana est reconnu comme l'étalon-or des "mariages du siècle", le mariage de Charles et Camilla devrait être beaucoup plus modeste, tant l'image de celle-ci est encore trouble auprès de l'opinion publique britannique.

Considérée comme la principale responsable du divorce du prince et de la princesse de Galles en juillet 1996, le "Rotweiler", surnom attribué à Camilla par Diana, est resté jusqu'à très récemment dans l'ombre de la famille royale. Elle vit pourtant depuis longtemps avec Charles à Clarence House, la résidence officielle du prince et de ses deux fils, William, 22 ans, et Harry, 20 ans.

Et il lui a fallu attendre juin 2004 pour être officiellement intégrée à la famille royale, avec l'apparition de son nom dans les comptes du duché de Cornouailles, qui revient au prince en tant qu'héritier direct de la couronne.

Si Charles et Camilla pensaient rapidement s'afficher ensemble, après le divorce du prince, la mort dramatique de la princesse Diana, 36 ans, en août 1997 dans un accident de voiture à Paris, a considérablement ralenti les choses. La nouvelle compagne officielle du prince a ainsi dû attendre 1999 pour rencontrer pour la première fois Harry et William.

Voués à se rencontrer -l'arrière-arrière-grand-mère de Camilla, Alice Keppel, était la maîtresse de l'arrière-arrière-grand-père de Charles, le roi Edouard VII-, Camilla et Charles voulaient depuis longtemps officialiser leur relation.

Mais cette union ne semblait pas convaincre les Britanniques jeudi matin, 70% d'entre eux se déclarant opposés à ce mariage,

La reine Elizabeth II, dont les relations avec Camilla sont notoirement fraîches, a pourtant adressé ses "voeux les plus chaleureux pour l'avenir en commun" des deux futurs époux. "Le duc d'Edimbourg et moi-même sommes très heureux que le Prince de Galles et Mme Parker Bowles se marient", a précisé le communiqué publié en son nom par le palais de Buckingham


Le prince et son épouse Camilla Parker Bowles se sont promis mutuellement fidélité samedi devant l'archevêque anglican de Canterbury Rowan Williams, lors de la bénédiction nuptiale télévisée dans la chapelle St George du château de Windsor.

Le prince de Galles, 56 ans, héritier de la couronne d'Angleterre, et la désormais duchesse de Cornouailles, 57 ans, s'étaient mariés un peu plus tôt au Guildhall, l'hôtel de ville de Windsor (ouest de Londres) lors d'une brève cérémonie d'une vingtaine de minutes.

Le chef spirituel des anglicans a commencé à 14h35 (13h35 GMT) la bénédiction nuptiale qui s'est achevée vers 15h15 (14h15 GMT). "Vous êtes-vous promis fidélité?", a demandé Mgr Williams à chacun des époux successivement. "C'est ma décision avec l'aide de Dieu", ont-ils répondu l'un après l'autre.

"Charles et Camilla, vous êtes en présence de Dieu comme mari et femme pour lui dédier votre vie commune, pour qu'Il consacre votre mariage et vous donne la force de tenir la promesse que vous avez faite solennellement", avait-il commencé par déclarer aux époux.

Un peu plus tôt au sortir de la céromonie à la mairie de Windor, les mariés, arborant un sourire crispé, s'étaient engouffrés dans une Rolls Royce qui les avait reconduits au château de Windsor. La foule avait eu à peine le temps d'entrevoir le nouveau couple princier.

15.000 personnes s'étaient massées dans les rues de Windsor, selon la police, moins que pour le mariage du plus jeune frère de Charles, le prince Edward avec Sophie Rhys-Jones en 1999. Vingt-huit membres de leur famille étaient présents à la mairie, mais ni la reine Elizabeth II, ni le prince Philip, son mari.

Camilla, 57 ans, était vêtue d'une robe et manteau assortis couleur ivoire et d'un chapeau large de même couleur, oeuvre du chapelier anglais à la mode Philip Treacy. Le prince de Galles, 56 ans, portait une jaquette, tenue traditionnelle pour un mariage (veste à pans ouverts descendant jusqu'aux genoux et pantalon gris rayé).

Par son mariage avec l'héritier de la couronne, Camilla devient son altesse royale la duchesse de Cornouailles, et la deuxième femme la plus importante de la monarchie britannique derrière la reine Elizabeth II.

Le prince Williams, 22 ans, fils aîné de Charles, et Tom Parker Bowles, 30 ans, fils de Camilla, étaient les deux témoins de ce mariage civil en tout petit comité, où la presse avait été interdite. C'était la première fois qu'un héritier de la couronne se mariait à la mairie.

Trois objections déposées contre le mariage ont été rejetées samedi par l'état civil, qui a précisé qu'elles avaient soit déjà été soulevées, soit ne constituaient pas un motif pour empêcher le mariage. Charles et Camilla étant tous deux divorcés, un mariage religieux n'était pas possible.

Une simple bénédiction nuptiale, par l'archevêque de Canterbury, devait suivre en début d'après-midi dans la chapelle St George du château, en présence de la reine, chef de l'église d'Angleterre, et de 800 invités, dont le Premier ministre Tony Blair, les chefs des deux partis d'opposition Michael Howard et Charles Kennedy. Des membres de familles royales étrangères et quelques rares célébrités, dont le chanteur Sting, seront présents.

Certains fans avaient dormi sur le trottoir près de la mairie, pour ne rien manquer du spectacle, en dépit d'un froid glacial."Nous avons passé toute la nuit ici, nos amis pensent que nous sommes folles, mais nous voulions voir un événement historique", déclaré Courtney Carter, une Californienne de 20 ans, venue avec une amie.

"Je suis venue ici pour leur souhaiter bonne chance à tous deux", déclare Sheila Parry, 67 ans, une agricultrice à la retraite du Pays de Galles.

Elle reconnaît toutefois que le second mariage de Charles mobilise moins les foules que celui, en 1981, avec Diana Spencer, pour lequel quelque 600.000 personnes enthousiastes et fières de leur monarchie s'étaient massées dans les rues de Londres.

Les fans de la princesse défunte avaient choisi samedi d'ignorer Windsor et sont allés par centaines déposer des fleurs devant son ancienne résidence, le palais de Kensington à Londres."Jamais oubliée, jamais remplacée", pouvait-on lire sur le carton d'un bouquet de roses.

La sécurité avait été renforcée à Windsor, avec des centaines de policiers (dont certains à cheval) patrouillant à l'intérieur de la petite ville lovée dans une boucle de la Tamise, en plus de tireurs d'élite sur les toits, agents en civil et chiens renifleurs.

 
 Camilla Parker Bowles, l'amie et l'amante de toujours


      Camilla Parker Bowles est l'amie et l'amante de toujours du prince
Charles, dans l'ombre duquel elle n'a cessé d'évoluer depuis 35 ans.

      Garçon manqué mais véritable mondaine, amateur de polo et de chasse à
courre, Camilla Shand, devenue Parker Bowles après son premier mariage, a
toujours appartenu aux mêmes cercles que le prince. Leur rencontre était
inéluctable.

      Arrière-petite fille d'Alice Keppel, une des maîtresses du roi Edouard
VII, l'arrière-arrière-grand-père de Charles, elle avait d'ailleurs usé de
cette particularité pour aborder l'héritier de la couronne britannique, dans
les années 70, en lui demandant si cela le "tenterait" de marcher sur lestraces familiales.

      Pour de nombreux observateurs de la famille royale, Camilla -que la
princesse Diana avait surnommée "le Rotweiler"- a en fait hérité de nombreux
caractères de son aïeule, décrite par l'historienne Victoria Glendinning
comme ayant "la morale sexuelle d'un chat de gouttière".

      Née le 17 juillet 1947 à Londres, du Major Bruce Shand et de Rosemary
Cubitt, de riches propriétaires terriens du Sussex (sud-est de
l'Angleterre), la jeune fille est éduquée dans les meilleurs établissements
privés. Tout d'abord à la Queens Gate School de South Kensington, à Londres,
où elle se fait remarquer en "faisant le mur" pour chercher des cigarettes.
Puis en France et en Suisse.

      Revenue à Londres, "Milla" fait rapidement tourner les têtes, même si
elle n'est sans doute pas la plus jolie. La chronique mondaine lui prête des
liaisons avec quelques beaux partis, dont Kevin Burke, le fils d'un
constructeur d'avions, ou Rupert Hambro, membre de la richissime famille des
banquiers Hambro.

      Apparemment dotée de quelques gouttes de sang royal, via Sonia, l'une
de ses grands-mères, elle fait même tourner la tête du prince Charles, après
l'avoir rencontré lors d'un événement très prisé des "Royals", un match de
polo, en 1970.

      Mais l'idylle tourne court. Le prince s'engage dans la Royal Navy et,
en 1973, elle se console en épousant le major Andrew Parker Bowles, un
officier de cavalerie réputé pour avoir eu une liaison avec la princesse
Anne, la soeur de Charles.

      Ce mariage dure 22 ans. Le temps pour le couple d'avoir deux enfants,
Laura et Tom, un garçon dont le parrain n'est autre que... le prince
Charles.

      Si c'est elle qui a semble-t-il poussé Charles à épouser Diana -il
aurait demandé celle-ci en mariage dans le potager de Camilla-, la future
princesse consort a déjoué les prédictions des chroniqueurs royaux en
regagnant rapidement le statut de maîtresse attitrée du prince. Avec le
divorce de Charles et Diana, en 1996, elle peut même commencer à s'afficher
à ses côtés.

      Mais la mort de la princesse de Galles, en août 1997, la renvoie dans
l'ombre. Pour les Britanniques, en larmes, c'est elle, "l'autre femme", qui
a brisé le rêve.

      Mais "Gladys" -son surnom dans la bouche du prince- reprend encore une
fois sa place, mettant à profit son manoir proche de Highgrove, la propriété
de Charles, dans le Gloucestershire (sud-ouest de l'Angleterre).

      Présidente honoraire de la société nationale britannique contre
l'ostéoporose (NOS) depuis 1994, après le décès de sa mère de cette maladie,
Camilla a multiplié depuis les apparitions quasi officielles auprès du
prince. S'imposant en douceur.

      L'apparition de son nom sur les comptes du Duché de Cornouailles,
propriété du prince Charles en tant qu'héritier de la couronne, en juin
2004, a certes fait grincer quelques dents.

      Mais cette anomalie sera réparée le 8 avril, lors de son mariage avec
le prince de Galles. En devenant duchesse de Cornouailles, Camilla pourra
légalement être entretenue par son époux, l'éventuel futur roi Charles III.

    Des proches, des amis mais peu de célébrités au mariage de Charles

Merci d'être là !   Pierrette coeur d'Amour

 

<bgsound src="MUSIQUE" loop= ”1000 ”>