Le bonheur à la provençale!

*~*~*  *~*~*

 

Dis pépé Marius, c'est quoi le bonheur ?

Le bonheur mon enfant, c'est d'avoir des yeux,
 Même en vitrine, sous d'horribles lorgnons.
 Pouvoir observer, sur la fleur, un bourdon
 Gorgé de nectar, s'arracher vers les cieux.
 
 
Le bonheur, mon petit, c'est d'être fasciné
 Par une perle de rosée, courant sur le fil de la vierge,
 Dans une aube radieuse au soleil qui émerge,
 Cordiale promesse d'une belle journée.

Le bonheur, mon garçon, c'est pouvoir arpenter
 La garrigue provençale, ta main dans la mienne :
 Balade matinale, avant que ne survienne
 Le vent brûlant, au zénith de juillet.

Le bonheur, mon enfant, c'est quand la pluie est tombée
 Et fait que la terre craquelée et agonisante,
 Exhale soudain une odeur douce et enivrante,
 Pour remercier le ciel de la bienfaisante ondée.

Le bonheur, vois-tu, c'est, quand finit l'été,
 Cueillir une pomme au sein du verger familial,
 L'essuyer sur sa blouse, d'un geste machinal,
 Puis mordre à belles dents, dans sa chair sucrée.

Le bonheur, tu sais, il se trouve n'importe où :
 Se coucher dans le pré, écouter chanter l'herbe,
 Le souffle du Mistral dans le chêne superbe,
 Le murmure du ruisseau, polissant ses cailloux...

Je te souhaite des choses pures, du bonheur !
 Point n'est besoin d'honneurs et de richesses.
 Qu'un avenir utopique, et de folles promesses,
 Ne puissent jamais, ô jamais ! endurcir ton coeur.

 

 

 

  Merci de vos encouragements !

ICI  Partager cette page Envoyez cette page