Frizou.org - Montage photos signets gratuits
  Textes Pause tendresses Citation  Pensées Contes par Yolande  Recueil Camille  Recueil de Plume Recueil de Yolande  Textes Claire De La Chevrotière  Textes de différents auteurs   Textes de Claude Marcel Breault  Textes de Robert Pelletier Textes de Philippe Straehl 

Textes du Temps des Fêtes

Textes divers 

Claude Marcel Breault   Textes De Philippe Straehl 

× Menu de temps des Fêtes

Merci de m'encourager!

 

 

Cliquez sur le carré pour les menus des textes

Ouvrir le menu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Que voudrais-tu faire quand tu seras grand?  *


Ce message reçu par courriel m'a beaucoup émue... jusqu'aux larmes!

Que voudrais-tu faire quand tu seras grand? 

Une mère de 26 ans était très pensive en regardant son fils qui se mourait de leucémie terminale. 
Même si son coeur était abattu par la tristesse, elle conservait un grand sens de détermination. 

Comme toutes les mères elle souhaitait que son fils croisse et réalise tous ses rêves. 

Mais maintenant cela n'était plus possible pour son fils. 
La leucémie ne le lui permettrait pas. Mais même ainsi, elle voulait que les rêves de son fils se réalisent. 
Elle prit la main de son fils et lui demanda: "Billy, as-tu déjà pensé à ce que tu aimerais être quand tu grandiras?.

As-tu rêvé et pensé parfois à ce que tu ferais de ta vie?" 

"Maman, j'ai toujours voulu être un pompier quand je serais grand."

La mère sourit et dit: "Voyons si nous pouvons faire de ton rêve une réalité." 

Plus tard ce jour-là, elle se rendit au Poste de Pompiers de Phoenix, Arizona. Là elle connût le Pompier Bob, un homme avec un coeur grand comme Phoenix. Elle lui expliqua le dernier désir de son fils et lui demanda s'il était possible de donner a son fils de six ans une promenade autour du carré de maisons dans un camion de pompiers. 

Le Pompier Bob dit: "Voyez madame, nous pouvons faire quelque chose de mieux que cela. 

Que votre fils soit prêt mercredi, à sept heures du matin exactement et nous le ferons  'Pompier Honoraire' durant toute la journée. Il peut venir ici à la station avec nous, manger avec nous, sortir avec nous quand nous recevrons des appels pour incendies sur tout notre territoire. 

Et si vous nous donnez ses mesures, nous aurons pour lui un véritable uniforme de pompier avec un vrai chapeau qui portera l'emblème de la Station de Pompiers de Phoenix, non pas un jouet, mais l'emblème jaune que nous portons et il aura aussi ses bottes de caoutchouc.

Tout cela est fait ici à Phoenix, ainsi ce sera facile de l'avoir assez rapidement." 

Trois jours plus tard le Pompier Bob alla chercher Billy,il lui mit son uniforme de pompieret il le conduisit de son lit d'hôpital jusqu'au camion-pompe. 

Billy dût s'asseoir à l'arrière du camion et aider à conduire durant le trajet de retour à la station.

Il se croyait au ciel il y eut trois appels ce jour-là à Phoenix et Billy a dû sortir pour les trois. Il y alla dans trois camions différents. Il est revenu dans le mini-bus paramédical et aussi dans l'auto du Chef des Pompiers. 

Ils filmèrent l'évènement pour les nouvelles locales de la télévision. Ayant réalisé son rêve et avec tout l'amour et l'attention qui lui furent donnés, Billy fut touché si profondément qu'il réussit a vivre trois mois de plus que ce dont n'importe quel médecin pensait qu'il vivrait. Une nuit, tous les signes vitaux commencèrent à faiblir de façon dramatique et l'infirmier en chef, qui croyait dans l'idée hospitalière que personne ne doit mourir étant seul, commença à appeler les membres de la famille pour qu'ils viennent à l'hôpital. 

Ensuite, il se souvint du jour que Billy avait vécu comme s'il était un pompier et il appela le Chef de la Station et lui demanda si c'était possible qu'il envoie à l'hôpital  "un pompier" en uniforme pour qu'il soit avec Billy quand il rendrait l'âme. 
Et le Chef lui dit: "Nous ferons quelque chose de mieux,nous serons là dans cinq minutes. Vous pouvez me faire une faveur?
Quand vous entendrez sonner les sirènes et verrez clignoter les lumières, avertissez dans les haut-parleurs qu'il n'y a pas d'incendie, mais que le Département des Pompiers vient visiter une fois de plus un de ses plus importants membres. Et s'il vous plaît ouvrez la fenêtre de sa chambre." 

Cinq minutes plus tard, un camion de pompier arriva à l'hôpital avec un crochet et un escalier télescopique qui se levèrent jusqu'au troisième étage où était la fenêtre ouverte de la chambre de Billy et"16 pompiers" montèrent dans la chambre de Billy. Avec la permission de sa maman, chacun d'eux l'embrassa et le berça lui disant qu'il l'aimait. 

Billy regarda le Chef des Pompiers et de sa voix d'agonisant lui demanda: 
"CHEF, SUIS-JE MAINTENANT UN VRAI POMPIER?" 
Le chef lui répondit: "OUI BILLY, TU L'ES."

A ces mots Billy sourit et ferma les yeux pour la dernière fois. 
 
 

 

  Note Si vous avez de la difficulté

à ouvir le lien pour partager sur facebook

ou sur le gif partager cette page.

Cliquez sur le lien et ctrl en même temps pour
ouvrir dans une autre page

Les textes Pause Tendresse

  Merci de vos encouragements !