Le Bonheur, à petites doses
D’abord être en harmonie avec toi-même
Souvent te répéter que tu t’aimes
Déployer tout grand ton plumage
Et montrer ton véritable visage
Tu n’es, ni trop sensible, ni trop rêveur
Tu n’es pas trop confiant, ou moralisateur
Tu n’es ni trop actif, ni trop joyeux
Sans jamais être devant les autres trop chaleureux
On perd tant de temps à nous interroger
Sur des choses qui ne sont vraies qu’à moitié
Puis on dit souvent , on est comme on nait
On dit surtout, vouloir rester comme on est
Alors, à moins de changer certaines clauses
Il nous appartient seul de changer des choses
Et cette façon de faire que vous possédez
Vous êtes aussi le seul à pouvoir l’utiliser
Il ne faut pas cesser de croire en vous
La vie un jour peut vous mener à tout
Mais parfois, il faut s’asseoir, il faut regarder
Déterminer jusqu’ou on veut aller
De nos sentiments, il faut rester le maitre
Et nous efforcer d’être, non de paraître

Texte Claude Marcel Breault 4 Déc. 2010

 

 

 

  Merci de vos encouragements !

ICI  Partager cette page Envoyez cette page