Réelle amitié
Un jour, j’étais parti un peu fâché
Mais toi, peu après tu m’avais téléphoné
C’était la plus belle chose qui pouvait m’arriver
Soit celle de conserver notre belle amitié
Pourtant, tu savais déjà tout de moi
Mais tu continuais toujours de croire en moi
Tu me laissais toujours, toute ma liberté
A croire qu’elle était grande notre amitié
Tu avais encore su me tendre la main
A cet instant où je n’allais pas bien
J’ose croire, que si tu étais en détresse
Tu me lancerais aussitôt un S.O. S
Que même, si je suis un peu maladroit
Tu pourrais toujours, compter sur moi
Tu as fait beaucoup plus que je n’espérais
Un bon ami c’et vrai, ne vous juge jamais
Je serai toujours là moi aussi, pour t’aider
Quand tu auras besoin d’une oreille pour t’écouter
J’ai parfois envie de crier, Vive notre amitié
Et comme allié, notre belle complicité

Texte Claude Marcel Breault

20-06-12
 

 

 

  Merci de vos encouragements !

ICI  Partager cette page Envoyez cette page