L’été est l’une des quatre saisons des zones tempérées
et polaires, traditionnellement perçue comme la plus chaude.


Du point de vue astronomique, le solstice d'été (le 21 juin dans l'hémisphère nord et le 21 décembre dans l'hémisphère sud, c'est-à-dire le moment ou le soleil est au plus haut hors de la zone intertropicale) devrait marquer le milieu de l'été, et l'équinoxe d'automne (le 22 septembre dans l'hémisphère nord et le 21 mars dans l'hémisphère sud) le milieu de l'automne. Mais les températures journalières n'augmentent de façon marquée que plusieurs semaines après le 7 mai (début astronomique théorique de l'été), la terre et la mer mettant un certain temps à se réchauffer.
Par conséquent, en météorologie, l’été comprend par convention les mois complets de juin, juillet et août dans l’hémisphère nord et de décembre, janvier et février dans l’hémisphère sud. La définition météorologique centre ainsi mieux l’été sur les périodes les plus chaudes d’une année que la définition astronomique.
Différents pays conviennent de dates de début de l’été différentes : en Irlande, l’été débute dès le 1er mai ; d’autres pays placent ce début au 1er juin, d’autres au 21 juin. Il arrive également que les jours à égale distance des solstices et des équinoxes soient utilisés pour définir les saisons, permettant ainsi de les centrer sur ces événements astronomiques ; c’est le cas par exemple de l’astronomie chinoise où l’été débute vers le 7 mai.
Dans le sud et le sud-est de l’Asie, l’été est plus généralement défini comme la période allant de mars à mai ou début juin, la période la plus chaude de l’année qui se termine avec l’arrivée de la mousson.

L’été est la période de fructification pour la plupart des plantes, elle précède l’automne au cours duquel la nature entre dans une phase de déclin.  L’été est donc fréquemment utilisé comme une métaphore d’une période faste, d’un apogée.

 

 

   
Abonnement  GRATUIT aux nouveautés  

ICI pour envoyez cette page par le Web

Merci ..